Chantier du 11 avril 2015

Comme nous l’avions précisé dans notre annonce préliminaire, le samedi 04 avril faisant parti de la semaine de Pâques, nous avons décalé le chantier d’une semaine, et c’est tant mieux, cela nous à permis d’éviter la pluie.
Ce n’est pas pour autant que la journée n’a pas été mouvementée ! En effet, plusieurs objectifs s’étant accumulés, nous avons dû, dans un premier temps, disperser nos forces pour répondre à toutes nos obligations.
Le gros des travaux se faisant sur la face Nord, le lieu de rendez-vous était donc tout naturellement le parking de la croix de Zimmerman, sur la route forestière du Col Amic. 9h00, une heure de rendez-vous qui pourrait en faire rechigner quelques uns qui viennent de loin, mais chacun comprend que c’est un mal nécessaire. En effet, les zones de travail sont quelques fois difficiles d’accès, il faut donc commencer la journée par une petite demi-heure de marche. Mais comme dit plus haut, c’est un mal pour un bien, l’ambiance paisible du secteur nous permettant de souffler un peu en profitant du paysage et des occupations matinales de la faune sauvage.P1010561
Un groupe de travail s’est lancé sur l’entretien du balisage triangle jaune, mais si, vous savez, le sentier escarpé qui part de la croix de Zimmerman en direction de la Tanzplatz pour rejoindre ensuite la crête des Pains de Sucre et arriver à la croix sommitale.
Un second groupe est parti en repérage avec un responsable scout suisse, afin de définir les emplacements les plus judicieux pour la mise en place prochaine de bancs fabriqués dans leurs ateliers et qu’ils désirent installer sur le HWK.
Pendant que notre président, armé de son marteau et d’un burin, a pris en charge la création de quelques marches pour faciliter l’accès au sentier « disque rouge »,  « disque bleu » à partir du Hangweg, un dernier groupe, le plus important, s’est attelé à l’objectif principal de la journée, la remise en état et l’entretien de l’escalier formant la crête des Pains de Sucre.IMG_20150411_115202
Cette tranchée, bien que faisant l’objet d’un entretien assez régulier, se dégrade très rapidement et devient vite dangereuse pour les utilisateurs. C’est essentiellement dû à la configuration assez abrupte du tracé qui subit de plein fouet les assauts du temps, en particulier le ravinement consécutif à la pluie et à une résurgence qui prend sa source à l’intérieur même de l’Adlerhorst. L’entonnoir naturel que forme la tranchée est également le réceptacle idéal pour les feuilles mortes et autre chutes de pierres et de branches. Le tout formant un conglomérat de déchets des plus instables, au grand désarroi des marcheurs.

P1010584

Midi étant vite arrivé et le barbecue chauffant tranquillement, nous avons décidé d’aller faire un tour de reconnaissance afin de repérer d’éventuels travaux à réaliser.IMG_20150411_103435
Et, malheureusement, comme à chaque fois, nous n’avons trouvés que trop largement de quoi occuper nos futures journées de travail.

L e repas bien avalé, reprise du travail jusqu’à 16h15, heure approximative à laquelle devait passer le premier coureur du trail du Vieil Armand qui ne s’est d’ailleurs pas fait attendre.DSC_0145P1010580
En effet, un peu plus de 400 coureurs sont partis de la cave de Wuenheim à 15h30 pour le « grand parcours de 20 km ». Les premiers athlètes sont arrivés sur la crête des Pains de Sucre vers 16h20. Notre groupe de travail est resté afin d’encourager ces courageux sportifs durant leur ascension de l’escalier que nous venions de remettre en grande partie en état. Même si le secteur venait d’être fraîchement sécurisé, la difficulté n’en était pas diminuée pour autant. Cependant, la crête ne constituait que la première grosse difficulté car, après être passés devant nous, les participants sont partis sur la courbe 5 afin de rejoindre la cantine Zeller et le Hirtzenstein pour enfin remonter par la Suisse Lippique et redescendre (certainement plus tranquillement) sur Wuenheim et sa cave vinicole.P1010565P1010562
Cave vinicole où les résultats de la course étaient communiqués et où nous pouvions boire un rafraichissement et manger un bon morceau de gâteau, dont la recette de la vente était destinée aux Restos du Cœur.

 

 

 
Vous pouviez également manger une soupe réalisée entièrement dans une authentique cuisine roulante militaire, par une association allemande de reconstitution. Quelques autres stands associatifs étaient représentés pour l’occasion dont un stand d’information et de vente de nos publications.P1010574P1010573
En somme, une journée agréable pour tous sur la montagne, que ce soit pour nous Amis du HWK, pour les participants au trail, qui apprécient tout particulièrement ce tracé historique et très technique, ou encore pour les membres de l’association organisatrice Oxygène68, qui peuvent se vanter d’avoir organisé un événementiel vraiment très agréable qui, pour sûr, restera dans les mémoires.

 

 

P1010585

 

 

 

DSC_0158
Vous pouvez d’ores et déjà arrêter la date pour l’année prochaine, que ce soit pour vous joindre à nous, ou pour participer au trail.
Merci à tous.