AHWK – Les amis du Hartmannswillerkopf

Les arbres blessés

Le patrimoine forestier a beaucoup souffert pendant la 1ère Guerre Mondiale dans le secteur du Hartmannswillerkopf et aux alentours. Après les combats, les arbres sont broyés ou criblés de mitraille, les sols sont pollués, la terre est remuée, déchirée, réveillée de son sommeil et cycle normal. La reconstruction des forêts dévastées sera l’œuvre d’au moins une génération. Les terres dévastées et polluées par les gaz et explosifs, le seront pendant de longues années.

Dans l’arbre, un obus non éclaté

Certains arbres portent encore de nos jours les stigmates du conflit, et l’héritage de ces différents évènements et périodes.
Un tiers de la forêt des Vosges a été touché par les guerres de 14/18 ou de 39/45. Aujourd’hui encore, la mitraille contenue dans les arbres pose des problèmes aux exploitants forestiers. A Bruyères (Vosges) se trouve le centre de traitement des bois mitraillés (STBM), une scierie spécialement mise en place par l’Office National des Forêts, qui détecte et extrait le métal des troncs (grumes) avant de les remettre dans la filière de vente de bois.

La mitraille présente dans le sol ne disparaît que très lentement avec le temps, elle s’incruste aussi dans les racines du jeune arbre et grandit avec lui. C’est également un handicap pour la valeur du bois, et les communes concernées en sont lésées.

Auteur : G. Wagner, 2010

 

Arbres détruits par un bombardement

 

 

 

Arbre blessé par du fil de fer barbelé

Fil de fer 14-18 mangé par l’arbre

 

Plaque en métal « avalée » par l’arbre

 

Dégats dûs à la tempête de 1999

AHWK

L'association des Amis du Hartmannswillerkopf œuvre pour la conservation et la mise en valeur du site du Vieil-Armand.

1 rue du Ballon,
68700 UFFHOLTZ - Haut-Rhin

Contactez-nous !