AHWK – Les amis du Hartmannswillerkopf

LA MORT D’UN DRAGON (1914)

LA MORT D’UN DRAGON (1914)

Avant la première offensive française sur Mulhouse, début Août 1914, Früh Albert, né le 31 mai 1890 à Issenheim, reçoit le 1er Août son ordre de mobilisation dans le Régiment Badois des Dragons n°20, en garnison à Karlsruhe. Le 9 Août, cette unité se trouve dans la région de Wittelsheim. Le Dragon Früh Albert, un collègue de Berrwiller et un 3ème du pays de Bade chevauchent en mission de reconnaissance vers Reiningue.
A l’entrée du village, la patrouille venant de Wittelsheim, est subitement assaillie par des coups de fusils tirés par des soldats français retranchés dans un trou de betteraves. Früh Albert et son collègue de Berrwiller sont touchés, ils tombent de leurs chevaux, tandis que le Dragon Badois réussit à faire demi-tour et à rejoindre son unité. Les français devront se replier par la suite et les deux Dragons blessés seront relevés par des Trappistes du Couvent de l’Oelenberg mobilisés dans les formations sanitaires par les Allemands.

Aussi paradoxale que cela puisse paraître, la famille Früh n’a jamais été informée et elle restera dans l’ignorance de la disparition du fils jusqu’en 1934. En Automne de cette année, le frère d’Albert, Früh André, accompagné de son fils, également dénommé André, se rend au Couvent de Reiningue pour y faire moudre du blé. Un Trappiste allemand, de petite taille, âgé d’environ 65 ans, examine le congé de transport des céréales. A la lecture du nom, il devient pensif et répète : Früh….Früh….Früh.., mais je crois bien qu’il s’appelait Früh, le Dragon que j’ai relevé en Août 1914 à l’entrée de Reiningue. J’étais affecté aux équipes de secours, il était gravement touché, blessé à la tête, et il est décédé dans mes bras. Je ne sais pas ce que sont devenus ses papiers, mais je sais qu’il a été inhumé, avec deux autres soldats, près de l’église de Heimsbrunn. Après la guerre, ils ont été relevés et transférés au cimetière militaire allemand de Cernay. Et c’est là, que Früh André et son fils découvrent la tombe, parmi des milliers d’autres, de Früh Albert, considéré disparu depuis 20 ans par sa famille. La croix porte l’inscription « Früh Albert Gefreiter + le 9.8.1914 ». On peut se rendre compte de l’accueil de cette nouvelle par les parents et la famille de la victime.
Depuis cette époque, la tombe est fleurie tous les ans par le neveu André qui, le 11 novembre, dépose pieusement une gerbe, en mémoire de son oncle inconnu, tombé le 9 Août 1914 à l’âge de 24 ans.
Texte tiré du Bulletin de liaison numéro 22 des Amis du HWK

AHWK

L'association des Amis du Hartmannswillerkopf œuvre pour la conservation et la mise en valeur du site du Vieil-Armand.

1 rue du Ballon,
68700 UFFHOLTZ - Haut-Rhin

Contactez-nous !