AHWK – Les amis du Hartmannswillerkopf

PANEGYRIQUE DU CAPITAINE SICURANI

PANEGYRIQUE DU CAPITAINE SICURANI

CAPITAINE SICURANI

Le Capitaine Sicurani était né en 1869 à Taglio- Isolaccio, un petit village de Haute-Corse. En 1888, à l’âge de 19 ans, il prit à Bastia un engagement volontaire de 5 ans dans l’armée. Réengagé à deux reprises, il a connu plusieurs affectations dans des régiments d’infanteries et des bataillons de chasseurs à pied. Pascal Sicurani gravit les échelons de la Hiérarchie militaire. Officier de réserve, il accomplit des périodes d’exercices au 28ème BCP, puis au 68ème Bataillon de chasseurs de réserve. Il s’était marié en 1901, avec la genevoise Emilie- Marie Martin. Le couple s’installa à Genève quand Pascal Sicurani retourna à la vie civile.

Dès le 2 août 1914, jour de mobilisation générale, le Lieutenant de réserve Pascal Sicurani rallia Grenoble, ou le 68ème BCAR rassemblait ses effectifs. Le 6 août, le bataillon au complet parti à Guillestre, entre Barcelonette et Gap, pour se préparer à la guerre. Départ le 22 août en train, vers la frontière des Vosges. Arrivé à Taon-les-Vosges le 23. Jusqu’au 30 août, marche en avant, sous le feu de l’artillerie ennemie. A partir du 31 août, le 68ème Chasseurs était engagé dans de rudes combats d’infanterie près de Magnières et de Mattexey. A partir du 2 septembre, le bataillon se dirigea vers le Bussang. Le 5, entrée en Alsace. Les unités se déployèrent dans la vallée de Saint-Amarin. Le Lieutenant Pascal Sicurani loge au presbytère de Kruth. Le 13 octobre, 200 réservistes vinrent renforcer le bataillon, lequel, dès le lendemain, était engagé sur les sommets vosgiens : Markstein, Hannenbrunen, puis au Südelkopf, au Grand-Ballon, et au Breitfirst. Janvier 1915, 1er engagement au Kolschlag et au Hartfelsenschloss. Le 19 avril, le bataillon entrait en masse à Mittlach, puis occupa des avancés au-dessus de Metzeral à la jonction sur sa gauche avec la 47ème Division d’Infanterie. Au cours d’une attaque sur Metzeral le 15 juin, le Capitaine Robert Dubarle, commandant la 8ème Compagnie, ainsi que le Lt Renaud de la Compagnie de mitrailleuse furent tués. Le 20 juin, le Lt Pascal Sicurani apprit que le Général Serret l’avait désigné, en accord avec le Capitaine Sicre de la 115ème brigade, pour remplacer le Capitaine Dubarle. Il arrive le 26 pour prendre effectivement le commandement de la 8ème Compagnie. Une compagnie de 280 hommes à commander : c’est tout de même intéressant, estimera-t-il, donc : « en avant, vive la France et à la grâce de Dieu ». Et tout de suite, à la tête de sa compagnie, ce fut le baptême du feu, aux avant-postes de la Côte 664. Le Lt Pascal Sicurani avait été nommé capitaine le 7 juillet 1915. Fin novembre, le bataillon remplaçait le 27ème BCA au Herrenfluh, au camp Duvernet et Renié, à la Roche Sermet. C’est à partir de ces positions que les unités du 68ème BCA se mirent en place pour l’attaque du 21 décembre. La 8ème compagnie du capitaine Sicurani était placé en soutien du 152ème RI, dans les parallèles. Dans la nuit, les hommes du Réserve Jäger- Bataillon du Major Kachel s’infiltrèrent dans les lignes du 152ème RI. Le 22 décembre 1915, ce bataillon lança vers 8H30 une contre-offensive entre le Bischofshut et le sommet du HWK, prenant le 152ème RI de face et à revers en l’encerclant. De soutien, la compagnie du Capitaine Sicurani se trouva face à l’ennemie, en première ligne. Le 152ème RI avait été débordé, et les allemands avançaient. Le Capitaine Pascal Sicurani se porta en avant à la tête de ses troupes. Ce mouvement de bravoure fut bloqué net. Une balle ennemie vint le frapper en pleine poitrine. Les chasseurs Converset et Bucherd furent tués en lui portant secours.

Le lieutenant Granotier, son adjoint, prit immédiatement le commandement de la compagnie. Le Capitaine Sicurani décéda à l’hôpital de Moosch, le 22 décembre 1915 à 17H30. Il fut enterré le 24 à Kruth. Le corps du Capitaine Sicurani fut relevé, pour recevoir une sépulture définitive le 1er septembre 1922, dans le parc du domaine familial, dans son village natal de Taglio-Isolaccio en Corse. Il était Chevalier de la Légion d’Honneur et titulaire de la 8ème Armée.

Le Capitaine Sicurani au milieu des officiers et sous-officiers de la 8ème compagnie



AHWK

L'association des Amis du Hartmannswillerkopf œuvre pour la conservation et la mise en valeur du site du Vieil-Armand.

1 rue du Ballon,
68700 UFFHOLTZ - Haut-Rhin

Contactez-nous !